Filtrer par :

Pourquoi la capacité de mon SSD est plus petite après le clonage ?

Lors d’un clonage depuis un disque dur de faible capacité vers un SSD plus volumineux, il est possible que des partitions de récupération empêchent le logiciel d’adapter correctement la taille de votre disque C:. Dans ce cas de figure, vous disposez d’une partition de récupération qui monopolise la majorité de l’espace de votre disque, comme illustré dans la capture d’écran du gestionnaire de disques ci-dessous. Généralement, une partition de récupération occupe entre 10 et 15 Go d’espace disque. La partition n’est pas nécessairement visible dans Windows® Explorer, vous aurez donc peut-être besoin d’ouvrir le gestionnaire de disque pour le voir.

Le logiciel de clonage n’ayant pas pu modifier la partition de récupération pendant le processus de clonage, vous ne pouvez pas simplement ouvrir le gestionnaire de disque et réduire la partition, puis étendre le volume C: pour qu’il dispose de plus d’espace. La partition de récupération est équipée de paramètres de sécurité, ou de services utilisant la partition, ce qui empêche une modification facile de celle-ci.

Il existe plusieurs options pour pallier ce problème. L’une d’entre elles consiste à utiliser un outil de gestion des partitions tiers, qui permet d’ajuster manuellement les tailles des partitions à votre convenance. Les plus répandus de ces outils sont EaseUS™ Partition Master, AOMEI® Partition Assistant et Paragon® Partition Manager. Ils ne sont pas pris en charge par Crucial, prenez donc soin de consulter les ressources en ligne adéquate pour toute assistance avec les logiciels. Veuillez noter qu’il n’est généralement pas possible de modifier les partitions d’un disque exécutant votre système d’exploitation, vous devrez alors peut-être créer des versions de démarrage de ces logiciels pour procéder.

Une autre méthode consiste à utiliser l’outil de Gestion des disques (panneau de configuration/Outils d’administration/Gestion de l’ordinateur/Stockage/Gestion des disques), et à simplement essayer de supprimer la partition de récupération, puis à effectuer un clic droit sur le disque cloné et à sélectionner l’option Étendre le volume pour allouer plus d’espace à la partition du système d’exploitation. Cette manipulation fonctionne mieux lorsque l’ancien disque contenant le système d’exploitation est démarré, étant donné que les options de redimensionnement du gestionnaire de disques sont généralement limitées lorsqu’il s’agit d’ajuster les partitions du disque en cours d’exécution. Si vous supprimez la partition de récupération, vous réalisez cette opération à vos risques et périls. Dans de rares cas, le système d’exploitation peut être lié à cette partition. Tant que vous n’avez pas effacé votre ancien disque Windows, vous pouvez l’utiliser comme sauvegarde dans le cas où vous auriez endommagé la version de Windows présente sur votre SSD. La partition de récupération peut être remplacée en créant un disque de récupération, ou en achetant un auprès du fabricant de votre système. Si l’option Supprimer est grisée, nous vous recommandons de brancher, votre ancien disque, de le démarrer, puis d’essayer de supprimer la partition de récupération du SSD branché en tant que disque secondaire.

Des « pertes » d’espace similaires peuvent se produire si votre logiciel ne redimensionne pas les partitions, ou s’il n’est pas configuré pour le faire correctement. Les volumes concernés seront indiqués comme « espaces non alloués » en plus de C: et des partitions de récupération.

Enfin, une réinstallation complète de Windows supprimera toutes les partitions de récupération et permettra de créer un disque C: sain utilisant tout l’espace disponible sur le disque.

©2019 Micron Technology, Inc. Tous droits réservés. Les caractéristiques techniques, informations et/ou produits contenus dans ce document peuvent être modifiés sans préavis. Crucial et Micron Technology, Inc. ne sauraient être tenus pour responsables de toute omission ou erreur figurant dans la typographie ou les photographies. Micron, le logo Micron, Crucial et le logo Crucial sont des marques déposées ou de commerce de Micron Technology, Inc. Windows est une  marque de commerce de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. EaseUS et Aomei sont des marques de commerce déposées de CHENGDU Yiwo Tech Development Co.,Ltd, aux États-Unis et dans d’autres pays. Toutes les autres marques de commerce et marques de service sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.