Filtrer par :

Différents types de cryptage et de sécurité

Il existe plusieurs options pour sécuriser et crypter les données de votre SSD, il est donc parfois difficile de décider celle qui correspond le mieux. De manière générale, nous répartissons ces types de sécurités en trois catégories : cryptage logiciel, cryptage matériel et sécurité ATA. Chacune d’entre elles présente différents niveaux de sécurité et peut même affecter les performances du système. Voici ce que vous devez savoir à propos de ces trois types de cryptage et de sécurité.

Cryptage logiciel

La forme de sécurité des données la plus simple et la plus facile d’accès est le cryptage logiciel. Le cryptage logiciel implique l’utilisation d’un programme pour chiffrer et déchiffrer les données au fur et à mesure qu’elles sont écrites et lues dans votre SSD. Afin de réaliser ce travail de cryptage, votre processeur doit dédier une partie de ses ressources pour traiter toute nouvelle information. Ce faisant, votre système peut s’en voir ralenti de plusieurs manières différentes. Si les performances sont importantes pour vous, ne vous orientez pas vers un système de cryptage logiciel. Les logiciels de cryptage peuvent drastiquement réduire la durée de vie de votre SSD, car ils effacent et réécrivent en permanence de nouvelles données sur ce dernier. Si vous avez oublié le mot de passe de votre SSD protégé par un cryptage logiciel, vous pouvez simplement effacer le disque puis créer une nouvelle partition dessus.

Avantages

  • Compatible avec pratiquement tous les supports de stockage
  • Possibilité de crypter seulement certains dossiers et certaines partitions
  • Un vaste choix d’options 

Inconvénients

  • Réduit les performances du système
  • Augmente la charge subie par les SSD
  • Potentiellement moins sécurisé que les autres systèmes de protection
  • Nécessite un certain temps pour crypter et décrypter les données

Cryptage matériel

Certains disques sont équipés de contrôleurs intégrés qui vous permettent d’activer le cryptage matériel. À l’inverse du cryptage logiciel, le cryptage matériel fonctionne au moyen d’un contrôleur intégré au disque qui fait le travail du processeur. Ce dispositif permet de réduire la charge du processeur qui n’a pas à traiter les informations, vous offrant ainsi des performances optimales pour votre disque.

Vous devrez également vous assurer que votre ordinateur dispose d’un contrôleur intégré qui prend en charge le cryptage matériel. Les SSD Crucial® MX Series sont équipés d’un contrôleur de cryptage 256-bit AES, qui vous permet de tirer pleinement profit du cryptage matériel de votre disque, parfois appelé « disque à encryptage automatique ». Consultez notre vaste base de connaissances pour en apprendre plus sur les prérequis du cryptage matériel avec les SSD Crucial et comment l’activer. Découvrez également comment un SSD à cryptage automatique améliore la sécurité de vos données et protège votre organisation, ou allez encore plus loin et apprenez comment fonctionne le cryptage matériel de nos disques.

Le cryptage matériel présente de nombreux avantages en termes de sécurité, car les contrôleurs et les normes de cryptage sont extrêmement robustes. Il est pratiquement impossible pour une personne de récupérer des données à partir d’un disque verrouillé sans la clé de cryptage. La possibilité de crypter et de décrypter le disque en seulement quelques clics constitue un avantage supplémentaire. Tandis que le cryptage logiciel peut nécessiter plusieurs heures, les logiciels de cryptage matériel tels que Microsoft® BitLocker® vous permettent d’activer ou de désactiver le cryptage en moins d’une minute.

Tout comme pour le cryptage logiciel, vous devrez trouver un programme de gestion du cryptage matériel (tel que BitLocker ou McAfee® Endpoint). Si vous oubliez votre mot de passe de cryptage matériel, vous pouvez utiliser l’outil d’inversion de PSID de  Crucial® Storage Executive pour réinitialiser le disque.

Avantages

  • Hautement sécurisé
  • Aucune perte de performances
  • Simple et rapide à activer ou à désactiver

Inconvénients

  • Compatible avec certaines configurations seulement

Sécurité ATA

Ce dernier type de sécurité du disque repose sur un jeu de commandes conformes aux normes Serial ATA pour verrouiller un disque avec un mot de passe. À l’inverse du cryptage matériel, les données mêmes du disque ne sont pas réellement cryptées, mais le contrôleur accédant aux informations du disque est verrouillé. La sécurité ATA ne requiert pas nécessairement de logiciel pour être activée, mais les modes d’activation varient en fonction du système. Si vous activez la sécurité ATA pour un disque et que vous en oubliez le mot de passe, vous ne serez plus en mesure de créer de nouvelles partitions sur l’appareil. Il existe des outils tiers pour retirer le verrouillage ATA d’un disque, mais il est préférable de ne pas changer les paramètres, à moins d’être sûr de vous. Vous pouvez rendre votre disque inutilisable si vous modifiez les mauvais réglages. Il existe plusieurs moyens de retirer des verrouillages ATA, il s’agit donc d’une méthode de protection des données moins sécurisée. Il est préférable d’empêcher les accès non autorisés.

Avantages

  • Très simple à mettre en place
  • Aucun logiciel supplémentaire nécessaire
  • Aucune perte de performances

Inconvénients

  • Un moyen peu sûr de protéger vos données
  • Aucun moyen simple de déverrouiller un disque si le mot de passe a été oublié

©2019 Micron Technology, Inc. Tous droits réservés. Les caractéristiques techniques, informations et/ou produits contenus dans ce document peuvent être modifiés sans préavis. Crucial et Micron Technology, Inc. ne sauraient être tenus pour responsables de toute omission ou erreur figurant dans la typographie ou les photographies. Micron, le logo Micron, Crucial et le logo Crucial sont des marques déposées ou de commerce de Micron Technology, Inc. BitLocker est une marque de commerce de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. McAfee Endpoint est une marque de commerce de McAfee, LLC ou de ses filiales aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. Toutes les autres marques de commerce et marques de service sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.