Filtrer par :

Les SSD dans les systèmes autres que les ordinateurs et dans les accessoires

Les SSD ayant considérablement évolué en tant que support de stockage, nous avons reçu de nombreux commentaires de la part de personnes utilisant leurs SSD 2,5 pouces dans d’autres appareils que leurs PC ou dans des accessoires pour ordinateur. L’article suivant est une liste des appareils les plus mentionnés dans les commentaires, recensant également les principaux avantages et inconvénients de ces mises à niveau.

Enregistreurs vidéo numériques (DVR)

Certains utilisateurs ont constaté que les vitesses de lecture et d’écriture des SSD ont un impact sur les performances des enregistreurs numériques, étant donné que les disques durs classiques ne constituent pas un facteur limitant pour l’enregistrement d’émissions de télévision. Les temps d’écriture des disques durs standard sont suffisants pour enregistrer n’importe quel contenu en temps réel. Les utilisateurs optent généralement pour un SSD en raison de leur plus faible génération de chaleur comparée à celle des disques durs à plateaux. Ils mentionnent notamment un débit d’air trop faible dans leurs centres multimédia, et recherchent donc à limiter les émissions de chaleur de ceux-ci. Cette modification matérielle permet d’éliminer l’une des sources de chaleur principales d’un environnement fermé. Toutefois, si une ventilation correcte n’est pas assurée, un SSD ne réduira pas suffisamment les émissions de chaleur pour prévenir efficacement les problèmes liés à une surchauffe.

Caméras/caméscopes

Les taux de transfert des SSD ne sont absolument pas pertinents pour les caméras et les caméscopes actuels, étant donné que la vitesse de capture de ces appareils, même à de hautes résolutions, n’est pas bridée par les performances des disques durs traditionnels. La principale raison pour laquelle les utilisateurs s’orientent vers des SSD est la sécurité des données. Si la caméra subit un choc ou tombe, un disque à plateaux est bien plus susceptible d’être endommagé au point de perdre les données qu’il contient. De plus, en fonction du type de caméra et en fonction de l’interface utilisée pour récupérer/synchroniser les enregistrements, le téléchargement de données depuis un SSD est bien plus rapide lorsque le disque est connecté à un dock ou à un autre port similaire.

Consoles de jeu

La Playstation® 4 et la XBox® One tirent toutes deux profit des SSD. La PS4 est équipée d’un disque dur interne de 2,5" pouces à 5 400 tr/min remplaçable, fonctionnant grâce à un contrôleur SATA 2 (SATA 3 pour la PS4 Pro). La mettre à niveau avec un SSD offrira une importante réduction des temps de chargement et d’installation. Vous trouverez des exemples d’installations de ce type ici.

Microsoft® a confirmé que le disque interne du système n’est pas remplaçable, mais un SSD externe dans un boîtier connecté à un port USB 3 de la console peut assurer les mêmes fonctionnalités que le disque interne. En fonction des caractéristiques du boîtier, vous pouvez bénéficier d’une grande partie des performances du SSD via une connexion USB.

 

Baies de lecteurs optiques

Les SSD montés dans des adaptateurs pour baies optiques (permettant de remplacer un lecteur CD/DVD avec un disque dur dans des systèmes tels que des ordinateurs portables) s’accompagnent souvent de plusieurs problèmes dont il faut se méfier. Ces problèmes n’ont pas lieux lorsqu’ils sont placés dans une baie SATA traditionnelle, ou lorsqu’un disque dur est mondé dans un adaptateur pour baie optique. De nombreux supports utilisés pour redimensionner le disque afin que celui-ci puisse être installé dans une baie optique sont équipés d’un second contrôleur. Ce dernier est susceptible d’interférer avec le Trim du SSD, même lorsque tous les autres appareils le prennent en charge normalement. De plus, lors d’une mise à jour du firmware, le logiciel "prévu" à cet effet risque de détecter l’identifiant du contrôleur de la baie, et non celui du SSD, empêchant alors toute mise à jour. Ces adaptateurs pour baies ne prennent pas systématiquement des taux de transfert SATA aussi importants que le contrôleur SATA interne, entraînant une baisse des performances du SSD installé dans la baie optique par rapport à celles de la baie principale. Dans ces cas, des gains de performances peuvent être obtenus en plaçant le disque dur dans la baie optique et le SSD dans la baie interne, même si vous ne comptez pas exécuter le système d’exploitation depuis votre SSD.

Docks/boîtiers USB

En raison de leur durabilité, les SSD sont souvent utilisés dans des boîtiers USB lorsque les utilisateurs ont besoin de connecter un disque d’un système à un autre régulièrement. De plus, les SSD proposent de plus grandes quantités de stockage flash en USB que les clés USB haute capacité disponibles sur le marché. Le principal inconvénient réside dans le fait qu’il faut systématiquement éteindre le SSD avant de le déconnecter. Votre boîtier permet peut-être d’éjecter l’unité, mais il vous faudra tout de même éteindre entièrement le système avant de le retirer. Si vous retirez votre SSD sans réaliser cette manipulation, surtout pendant un transfert de données, il est possible que vous perdiez des données ou que le contrôleur considère que votre alimentation est défectueuse et se désactive jusqu’à ce que vous le réinitialisez (une opération appelée « cycle d’alimentation », détaillée dans cet article). 

Indépendamment du système équipé d’un SSD, sans système d’exploitation prenant en charge les fonctionnalités de maintenance telles que le Trim, ou dans le cas d’une couche matérielle supplémentaire interférant avec ces commandes, il est capital de permettre le fonctionnement du nettoyage de la mémoire sur le disque. Sans le Trim du système d’exploitation effaçant les données supprimées ou téléchargées après la suppression ou le déplacement de documents depuis votre périphérique, ces fragments restants s’accumulent au point de réduire les performances du SSD et d’entraîner des dysfonctionnements pendant son utilisation. Vous ne serez parfois pas en mesure de garder votre SSD branché sans qu’aucune opération d’écriture ou de lecture n’ait lieu, empêchant ainsi le ramasse-miettes de fonctionner (le nettoyage de la mémoire se déclenche lorsque le disque est branché et ne détecte aucune activité de données). Une alternative consiste à retirer le SSD d’un environnement particulièrement actif et à le brancher à une alimentation d’ordinateur ou à un environnement similaire dans lequel le disque est dépourvu d’une interface de données susceptible d’interrompre sa maintenance interne. De plus amples informations et bonnes pratiques sont disponibles ici.

De plus, des mises à jour du firmware à réaliser par vous-même seront peut-être nécessaires pour corriger les problèmes et optimiser les performances du disque. Sans ordinateur doté d’une interface SATA, ces mises à jour seront très difficiles à réaliser et les ignorer peut conduire à des dysfonctionnements de votre disque. De plus, nous ne sommes pas en mesure de fournir une assistance détaillée pour cette opération. Les connexions SATA directes constituent la seule interface prise en charge pour la mise à jour du firmware pour l’instant, prévoyez donc une solution de secours au cas où vous devriez mettre à jour le firmware de votre SSD.

©2019 Micron Technology, Inc. Tous droits réservés. Les caractéristiques techniques, informations et/ou produits contenus dans ce document peuvent être modifiés sans préavis. Crucial et Micron Technology, Inc. ne sauraient être tenus pour responsables de toute omission ou erreur figurant dans la typographie ou les photographies. Micron, le logo Micron, Crucial et le logo Crucial sont des marques de commerce déposées de Micron Technology, Inc. PlayStation est une  marque de commerce de Sony Corporation.  Xbox et Windows sont des marques de commerce de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. Toutes les autres marques de commerce et marques de service sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.