Panier
???ACCE_Region_Wish_List_Content???
Votre sélection est vide

Choisir une boutique

United States (USD) European Union (Euros) United Kingdom (GBP) Francais (Euros) Italiano (Euros) Germany (Euros) Japan (YEN) 中国 (亚洲)

Qu’est-ce qu'une mémoire CCE ?

Pour les entreprises comme pour les centres de données, il est primordial de minimiser les erreurs de données. C'est précisément la vocation de la mémoire CCE (Code de Correction d'Erreur).

Il s'agit d'une méthode de détection puis de correction d'erreurs de données de bit simple, lesquelles désignent une erreur de données transmises ou produites par le serveur. La présence d'erreurs peut entraver considérablement les performances d'un serveur.

Ces erreurs sont de deux types : matérielles et logicielles. Les premières proviennent de causes physiques tels qu'une variation excessive des températures, une surtension ou une contrainte physique exercée sur les bits de mémoire.

Les erreurs logicielles, quant à elles, se produisent lorsque des données sont écrites ou bien lues autrement qu'initialement prévu, par exemple, avec des variations de tension au niveau de la carte mère, des rayons cosmiques ou une désintégration radioactive susceptibles de transformer les bits dans la mémoire. La valeur programmée des bits prenant la forme d'une charge électrique, ce type d'interférences peut modifier celle-ci et provoquer ainsi une erreur. Dans les serveurs, les erreurs peuvent survenir à divers niveaux : dans le disque de stockage, le cœur de l'UC, une connexion réseau et différents types de mémoire.

Dans le cas de stations de travail et de serveurs pour lesquels aucune corruption de données et/ou défaillance système sont absolument exclues, le secteur financier par exemple, la mémoire CCE est bien souvent la meilleure option.

Voici donc comment fonctionne la mémoire CCE. En informatique, les données sont reçues et transmises sous forme de bits, la plus petite unité de données d'un ordinateur, exprimée en code binaire constitué de 1 ou de 0.

Lorsque les bits sont regroupés, cela créé un code binaire, ou « mots », composé d'unités de données objets d'un échange entre la mémoire et l'UC. Par exemple, 10110001 est un code binaire de 8 bits.

La mémoire CCE, elle, comporte un bit de correction supplémentaire appelé « bit de parité ». Avec ce bit en plus, le code binaire se lit 101100010, le dernier 0 représentant le bit de parité utilisé pour identifier les erreurs de mémoire. Si la somme des 1 d'une ligne de code est un nombre pair (bit de parité exclus), on parle de parité paire. Les codes sans erreur ont toujours une parité paire. Toutefois, la parité a deux limites : il n'est possible de détecter que les nombres d'erreurs impairs (1, 3, 5, etc.). Les nombres d'erreurs pairs (2, 4, 6, etc.) échappent donc à la détection. De plus, la parité ne permet pas de corriger les erreurs mais seulement de les détecter. C'est là que la mémoire CCE intervient.

En effet, au moment de l'écriture de données dans la mémoire, elle utilise des bits de parité pour stocker à la fois un code crypté et le code CCE. À la lecture des données, le code CCE stocké est comparé au code CCE généré à la dernière lecture. Si ceux-ci ne correspondent pas, les bits de parité décryptent le dernier code afin de déterminer le bit erroné qui est immédiatement corrigé. Les tableaux de syndrome sont une méthode mathématique d'identifier ces erreurs de bits puis de les corriger.

Lorsqu'une donnée est traitée, la mémoire CCE analyse en permanence le code au moyen d'un algorithme spécifique afin de détecter et de corriger des erreurs de mémoire de bit simple.

Dans des secteurs sensibles comme la finance où la préservation des données est cruciale, la mémoire CCE peut créer une différence considérable. Imaginez que vous saisissiez les informations bancaires confidentielles d'un client puis que vous les transmettiez à d'autres organismes financiers. Supposons que pendant l'envoi des données, une quelconque interférence électrique modifie un chiffre binaire.

Le code binaire que recevra l'organisme financier pourrait être 100100011 et retranscrire des informations différentes de celles que avez souhaité envoyer. Cela constitue une erreur. L'interférence électrique a modifié le troisième chiffre, un 1, en 0. Par conséquent, la somme des huit premiers bits est désormais 3, c'est-à-dire une parité impaire. Autrement dit, les données confidentielles que vous avez envoyées risquent d'être corrompues (ou votre système d'être menacé de panne). Cependant, si vous possédez une mémoire CCE, elle sera en mesure de détecter l'erreur et de la corriger en remplaçant à nouveau le troisième chiffre binaire par un 1 pour rétablir le code d'origine.

En détectant et en corrigeant des erreurs de bit simple, la mémoire CCE pour serveurs participe à la préservation de l'intégrité de vos données, empêche leur corruption et évite les pannes ou défaillances système.

Équipez vos serveurs et stations de travail vitaux de mémoire CCE Crucial

2 façons de trouver votre mémoire

Optimiseur de mémoire Crucial
Si vous connaissez la configuration de votre système, utilisez cet outil.

Outil Scanner system
Si vous ne connaissez pas la configuration de votre système, utilisez cet outil.