Panier
???ACCE_Region_Wish_List_Content???
Votre sélection est vide

Choisir une boutique

United States (USD) European Union (Euros) United Kingdom (GBP) Francais (Euros) Italiano (Euros) Germany (Euros) Japan (YEN) 中国 (亚洲)
Réduisez les coûts de licence des logiciels avec de la DRAM serveur et des SSD

Comment réduire les coûts de licence des logiciels de serveur

Utilisez moins de licences en optimisant les cœurs de CPU avec de la DRAM et des SSD

Votre budget informatique doit probablement faire face à deux gros problèmes. Premièrement : il n’augmente pas suffisamment vite pour suivre la croissance exponentielle des données, qui est de plus en plus liée aux logiciels. Deuxièmement : une part importante de votre budget est essentiellement bloquée par les coûts « fixes » que représentent les licences des logiciels. À une époque où tout est basé sur le logiciel, nous avons constaté que cette partie du budget absorbe chaque année des sommes de plus en plus importantes. Pourtant, ce n’est pas une fatalité. En exploitant pleinement les cœurs de processeur pour lesquels vous achetez des licences, vous pouvez réduire le nombre de ces licences dans votre déploiement et économiser ainsi des dizaines de milliers d’euros. Voici comment et pourquoi cela fonctionne.

Les licences des logiciels d’entreprise sont facturées par cœur de CPU

Pourquoi la réduction des licences de logiciel est un moyen avéré d’optimiser votre budget informatique

Selon les prévisions de Gartner concernant les dépenses informatiques dans le monde en 2018, les dépenses en logiciels d’entreprise devraient augmenter de 7 %, alors que le taux de croissance global de l’informatique ne dépassera pas 2,6 %.1 Pour de nombreux départements informatiques, les logiciels d’entreprise représentent le poste budgétaire qui connaît la plus forte croissance. Il est donc plus important que jamais de limiter les coûts liés aux licences. Heureusement, il est possible d’y parvenir facilement, car les licences de logiciel sont rattachées aux cœurs des processeurs, qui sont alimentés par la mémoire et le stockage. Plus les performances que vous tirerez de chaque cœur de processeur seront élevées, moins il vous faudra de licences, plus les coûts seront réduits et plus les performances de vos applications sous licence seront elles aussi élevées.


Économisez sur les coûts des licences en optimisant les cœurs de CPU avec de la DRAM et des SSD


Voici quelques unes des applications d’entreprise les plus courantes employées dans presque tous les secteurs, avec un récapitulatif des coûts de licence de ces applications et de leur mode de facturation. Ce tableau indique également si elles dépendent de la mémoire et du stockage, et comment vous pouvez faire des économies.


Combien coûtent les licences des logiciels de serveur


» Hypothèses
» Comment sommes-nous parvenus à ces chiffres ?

Comment la RAM alimente les machines virtuelles et la virtualisation

Comment virtualiser les applications d’entreprise et gagner la guerre des prix des cœurs de processeur

Le modèle de licence basé sur les cœurs adopté par Microsoft, Oracle et d’autres pour les logiciels d’entreprise vous permet de créer un nombre illimité de machines virtuelles sur chaque processeur sous licence. C’est très bien, encore faut-il que vous sachiez en profiter. Si vous ne créez pas autant de machines virtuelles que possible, vous ne tirerez pas le meilleur parti de l’argent dépensé. Cependant, pour créer davantage de machines virtuelles, vous avez besoin de plus de mémoire, car chaque machine virtuelle s’appuie sur le même pool de mémoire disponible, sans compter le logiciel de virtualisation qui a besoin lui aussi de RAM pour fonctionner. En outre, les applications que vous virtualiserez probablement sont dépendantes de la mémoire, ce qui signifie qu’elles sont articulées autour des données actives qui résident en mémoire.


Une virtualisation efficace nécessite également un stockage rapide, car les applications virtualisées sont souvent à court de mémoire, ce qui déclenche l’emballement du disque dur. Dans la mesure où ils sont nettement plus rapides que les disques durs, les SSD vous permettent de maintenir des performances optimales, même lorsque vous êtes à court de mémoire. Les SSD d’entreprise vous offrent également des possibilités d’accès, de chargement et d’enregistrement presque instantanés pour que vous puissiez tirer le meilleur parti de vos dépenses en logiciels. Si vous devez consacrer un budget de centaines de milliers d'euros aux logiciels tous les ans, autant obtenir des performances rapides de chaque application.

Une virtualisation efficace avec les SSD SAS d’entreprise Micron

Coût des licences de logiciel par rapport au matériel qui permet aux logiciels de fonctionner

Comme une licence doit être acquise pour tous les cœurs qui exécutent une application, le meilleur moyen de faire des économies consiste à exploiter pleinement chaque cœur de processeur. Si vous n’utilisez vos cœurs de processeur sous licence que la moitié du temps, vous payez beaucoup trop pour vos logiciels (à moins que la faible utilisation des processeurs ne s’explique par votre charge de travail, auquel cas le phénomène n’a rien d’anormal). Mais si le matériel est responsable du goulet d’étranglement, comme c’est le cas dans la plupart des départements informatiques, alors il existe un moyen aisé de faire des économies. Il vous suffit d’utiliser vos cœurs à 100 % de leurs capacités, car c’est sur eux qu’est basée votre facturation. Et très souvent, les cœurs de processeurs tournent au ralenti, en attendant d’obtenir des données de la mémoire et du stockage.

Le meilleur moyen de garantir le fonctionnement de vos processeurs 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 est de les booster avec davantage de RAM et des E/S rapides en remplaçant les disques durs existants par des SSD d’entreprise. Pour les applications stratégiques comme Oracle Database et Microsoft SQL Server, remplacez les disques durs SAS existants par des SSD SAS. Et dans les serveurs plus modernes qui acceptent des disques avec l’interface NVMe, installez plutôt ces derniers. Dans les deux cas, la RAM et les SSD représentent une fraction du coût de la licence pour un seul serveur, comme le montre le tableau suivant.


Coût des licences de logiciel de serveur par rapport à celui de la mémoire et des SSD
» Comment sommes-nous parvenus à ces chiffres ?

4 éléments importants à retenir

  1. Le coût d’une mise à niveau de la DRAM et de l’acquisition de SSD correspond à moins de 7 % du coût d’une licence pour un serveur Oracle Database3
  2. Le coût d’acquisition de SSD correspond à moins de 16 % du coût d’une licence pour un serveur SQL ; une mise à niveau de la DRAM correspond à moins de 6 % de ce coût3
  3. Vous pouvez probablement supprimer plusieurs licences différentes en améliorant l’efficacité de votre matériel
  4. Vous ne pouvez pas vous permettre de sous-exploiter les performances des processeurs

Les implications à long terme d’un investissement dans le matériel par rapport à un investissement dans les logiciels

Lorsque vous examinez les coûts du matériel par rapport à ceux des logiciels, il est important de se souvenir que les licences grèvent chaque année votre budget en tant que dépenses d’exploitation, tandis qu’une mise à niveau du matériel est un investissement unique sur plusieurs années qui s’avère avantageux pendant toute la durée de vie du disque ou du module.

Une mise à niveau de la DRAM et l’acquisition de SSD sont rentables

Conclusion : une mise à niveau du matériel est rentable

Les licences de logiciel ne sont pas facultatives, mais elles ne doivent pas être traitées comme des coûts fixes. En consacrant une fraction de votre budget à l’extension de la mémoire et à l’acquisition de SSD d’entreprise afin de booster les applications pour lesquelles vous achetez des licences, vous pouvez immédiatement commencer à faire des économies et à améliorer les performances. Dépensez un peu maintenant pour économiser beaucoup chaque année grâce à une utilisation accrue des processeurs et avec moins de licences récurrentes.


Mises à niveau garanties compatibles. Trouvez la mémoire qu'il vous faut avec nos outils.

Ressources supplémentaires

Comment économiser jusqu’à 35 % de votre budget en installant vous-même la mémoire DRAM et les disques SSD de vos serveurs ?
Comment surmonter les 5 contraintes majeures en termes de charge de travail en augmentant la RAM
À quel moment faire évoluer votre centre de données verticalement (scale-up) ou horizontalement (scale-out) ?
De quelle quantité de RAM avez-vous besoin pour des applications serveur virtualisées ?
Fabrication de notre mémoire serveur